Retrouvez les Bobards d'Or sur les réseaux sociaux

#Bobards2017 / Un genre de Bobard collectif

#BobardsdOr2017 / Un genre de Bobard collectif

#Bobards2017 / Un genre de Bobard collectif

Candidat : La presse française

Le mensonge entourant la théorie du genre pourrait presque devenir un marronnier des Bobards d’Or. Chaque année, malgré les faits, les déclarations officielles, les différentes publications, les médias français s’acharnent à nier que la théorie du genre est enseignée dans l’Éducation nationale.

Cette année, ce sont les déclarations en octobre du pape François qui ont relancé la polémique.

Il n’en fallait pas plus pour que la presse, à l’unanimité, s’élève contre ce « fantasme » de la théorie du genre :

Extrait vidéo « La théorie du genre c’est un fantasme » Christine Pedotti dans #cdanslair 4 octobre 2016

Le reportage d’i-Télé va sûrement rester un cas d’école.

Alors que la voix-off du journaliste dénonce « une prétendue théorie du genre dans les manuels scolaires », « un serpent de mer pour les acteurs de l’éducation», la caméra scrute cette définition : « l’identité sexuelle se réfère au genre sous lequel une personne est socialement reconnue.» Ce qui correspond exactement à la définition de la théorie du genre donnée par Najat Vallaud-Belkacem en 2011, alors secrétaire nationale du PS aux questions de société et porte-parole de Ségolène Royal, et qui sera par la suite ministre de l’Éducation nationale !

Les médias vont donc utiliser la novlangue habituelle pour déconsidérer leur adversaire (fantasme, obscurantiste, intégriste, nébuleuse catholique, etc…) sans jamais donner la parole à un seul contradicteur. Il suffit d’écouter un adversaire de la théorie du genre pour se rendre compte que la vérité, appuyée par des faits, est très loin de la pensée unique officielle.

La voix de la journaliste d’i-Télé dit exactement le contraire de ce que les téléspectateurs voient sur les images !

    Twitter not configured.