Can­di­dat : AFP

En France, les médias s’étaient largement engagés contre la « Manif pour tous », l’AFP s’était particulièrement illustrée en 2014 en minorant (en le divisant par 4 ou 5 tout de même) le nombre de veilleurs. L’affaire avait permis à l’AFP de se classer parmi les meilleurs Bobards d’or de 2015.

De leur côté, le 30 jan­vier 2016, les Ita­liens mani­fes­taient contre l’union civile pro­po­sée par leur gou­ver­ne­ment. Les orga­ni­sa­teurs de la mani­fes­ta­tion avaient don­né ren­dez vous aux Ita­liens au « Cir­cus Maxi­mus », consi­dé­ré comme le plus vaste hip­po­drome de Rome. Sa super­fi­cie est de 120.000 mètres car­rés, une super­fi­cie 4 fois supé­rieure à l’Esplanade des Inva­lides.

Bataille des chiffres en Italie sur le nombre de manifestants

L’ANSA, la prin­ci­pale agence de presse ita­lienne, publie­ra les chiffres com­mu­ni­qués par les orga­ni­sa­teurs : 2 mil­lions ; et par les « oppo­sants » : 300.000.

En France, les médias ne feront pas état de cette bataille des chiffres. La rai­son ? Un bobard en deux temps signé AFP, un bobard repris par la majo­ri­té des médias fran­co­phones.

À 16h22 l’AFP twee­tait « Ita­lie : des mil­liers d’opposants aux unions civiles » c’est-à-dire entre 2.000 et moins de 20.000 mani­fes­tants.

La pho­to illus­trant le tweet est un plan ser­ré, impos­sible d’émettre un doute sur le nombre de mani­fes­tants com­mu­ni­qué par l’AFP. Le chiffre com­mu­ni­qué est très lar­ge­ment mino­ré. Plus grave, l’AFP ne donne pas le comp­tage des orga­ni­sa­teurs (2 mil­lions).

Le tweet sera dou­blé d’une vidéo AFP titrant tou­jours « Ita­lie : des mil­liers d’opposants aux unions civiles »

La vidéo contient des plans larges, et notam­ment un « pano­ra­mique ». On peut y voir que les mani­fes­tants sont nom­breux et clai­re­ment plus que quelques mil­liers.

Mais, cette fois-ci le bobard-cal­cu­lette est un peu gros­sier, l’AFP va faire une marche arrière, enfin une espèce de cré­neau : à 22h30 l’AFP publie­ra un nou­veau tweet, l’agence de presse comp­te­ra « des dizaines de mil­liers d’opposants » (c’est-à-dire de 10.000 à 90.000).

Les chiffres sont encore une fois mino­rés, mais appa­raissent comme moins scan­da­leux. Pro­blème… l’ensemble de la presse qui a déjà repris la 1ère dépêche de l’AFP, se voit contraint de faire en douce un cor­rec­tif comme en témoignent les urls dif­fé­rentes des titres.

Pour avoir mino­ré le nombre d’opposants à l’union civile ita­lienne sans com­mu­ni­quer les chiffres des orga­ni­sa­teurs l’AFP mérite bien son Bobard « sauce roma­na ».

▶︎ Cli­quez ici pour voter en ligne !