#Bobards2017 / Le grand-père tirailleur sénégalais de Black M : un « Bobard par précipitation »

22 janvier 2017 | Bobards d'Or 2017

#Bobards2017 / Le grand-père tirailleur sénégalais de Black M : un « Bobard par précipitation »

Can­di­dat : Jacques Pezet — Libé dés­in­tox

En mai 2016, l’annonce, à l’occasion du centenaire de Verdun, de la tenue d’un concert du rappeur Alpha Diallo dit « Black M » enflamme les réseaux sociaux. La mobilisation de la réinfosphère puis de certains politiques entraînera de justesse l’annulation dudit concert.

En guise de riposte pour « faire bar­rière à ces pro­pos hai­neux [sic] », le rap­peur et ses conseillers en com­mu­ni­ca­tion se fendent d’un com­mu­ni­qué lar­moyant où la France n’est plus qua­li­fiée de « pays de kouf­fars » comme l’un de ses pré­cé­dents suc­cès (« Déso­lé ») mais de « terre pour laquelle [son] grand-père Alpha Mamou­dou Dial­lo, d’o­ri­gine gui­néenne, a com­bat­tu lors de la guerre 39–45 au sein des Tirailleurs Séné­ga­lais — ces mêmes Tirailleurs Séné­ga­lais qui étaient éga­le­ment pré­sents lors de la Bataille de Ver­dun ». Le com­mu­ni­qué est accom­pa­gné d’une pho­to­gra­phie mon­trant cinq sol­dats noirs.

En sor­tant oppor­tu­né­ment de son cha­peau – une cas­quette – un grand-père tirailleur séné­ga­lais, après avoir plu­tôt plai­dé l’en­vie de s’a­mu­ser, Black M tend à faire accroire que sa pré­sence à des com­mé­mo­ra­tions du glo­rieux sacri­fice des sol­dats fran­çais, nos aïeux, n’é­tait au fond ni incon­grue ni indé­cente. Mais de l’op­por­tu­ni­té à l’op­por­tu­nisme, il n’y a qu’un pas et quelques lettres : d’au­cuns trouvent bien curieux l’é­vo­ca­tion sou­daine de ce grand-père et sont réser­vés à l’i­dée de croire le rap­peur sur parole(s).

Aussi, face aux sceptiques mettant en doute l’existence de cette ascendance militaire sur laquelle repose le plan com’ de Black M, Le Monde et Libé vont-ils mener un vrai travail d’enquête afin de prouver la véracité des dires du rappeur.

Un « his­to­rien ama­teur » – dont l’o­pi­nion compte peu pour les rois de la « dés­in­tox », selon les­quels « d’habitude quand on cherche un expert cré­dible, on essaie de trou­ver un uni­ver­si­taire spé­cia­liste du sujet » –, consul­tant les registres éta­blis en France, a mon­tré que le nom d’Al­pha Mamou­dou Dial­lo n’y figu­rait pas. Qu’à cela ne tienne ! C’est en Afrique que les jour­na­listes, qui quoique non uni­ver­si­taires ont à n’en pas dou­ter, eux, une vraie cré­di­bi­li­té, mènent donc leurs recherches. Sur les bases d’une attes­ta­tion de l’As­so­cia­tion des enfants des tirailleurs séné­ga­lais de Gui­née, ils titrent ain­si :

« Oui, le soldat Diallo, grand-père de Black M, a bien combattu en 39–45 » pour Libération, article du 21 mai 2016.

« Le grand-père de Black M a bien combattu pour l’armée française » pour Le Monde, article du 23 mai 2016.

Cette affir­ma­tion mar­te­lée contre la sup­po­sée « facho­sphère » semble son­ner comme un camou­flet.

Oui mais…

1) Tout d’a­bord, ladite Asso­cia­tion des enfants des tirailleurs séné­ga­lais en Gui­née, qui au pas­sage n’est pas non plus un « uni­ver­si­taire spé­cia­liste du sujet », semble une source un peu dou­teuse, en ce qu’elle fut naguère poin­tée du doigt par l’Am­bas­sade de France en Gui­née pour ses nom­breuses approxi­ma­tions (et notam­ment le chif­frage, exor­bi­tant et impro­bable, de 161 mil­lions de tirailleurs recru­tés).

2) Ce Dial­lo-là aurait été radié des cadres en 1933 et n’au­rait donc pas fait la guerre de 39–45.

3) Le 27 mai, en publiant la fiche mili­taire du fameux grand-père – obte­nue non en Gui­née mais à Caen –, les déco­deurs du Monde avouent, en contra­dic­tion avec le titre fiè­re­ment énon­cé quatre jours plus tôt : « cette fiche ne per­met pas de prou­ver la filia­tion entre Alfa Dial­lo et le rap­peur, ce qui serait qua­si impos­sible faute de docu­ments suf­fi­sants ». Sans comp­ter que, sur ladite fiche, le tirailleur ne s’ap­pelle pas Alfa Mamou­dou Dial­lo mais Alfa Dial­lo (un nom on ne peut plus cou­rant) : les articles du 24 mai et du 27 mai évoquent-ils seule­ment le même sol­dat ? Il est per­mis d’en dou­ter.

4) Enfin, en jan­vier 2017, sur Twit­ter, Jacques Pezet et ses amis de la « dés­in­tox » avouent que leurs recherches ne sont tou­jours pas ache­vées et qu’ils attendent encore des « réponses des archives mili­taires de Pau » avec un risque que l’en­quête finisse en 2019.

Au regard, notam­ment, de ces aveux d’im­pos­si­bi­li­té de prou­ver la filia­tion ou du carac­tère inache­vé de l’en­quête, l’af­fir­ma­tion, com­mune aux deux jour­naux, selon laquelle le grand-père de Black M était bel et bien tirailleur séné­ga­lais appa­raît a pos­te­rio­ri comme un bobard par pré­ci­pi­ta­tion. Qui sait, peut-être par­vien­dra-t-on, un jour, à prou­ver la véra­ci­té du plan com’ du rap­peur : il n’en demeure pas moins qu’en mai 2016, Le Monde et Libé se sont bien impru­dem­ment avan­cés.

▶︎ Cli­quez ici pour voter en ligne !

Prochaine cérémonie le 24 février 2020

Parcourir les bobards 2020

Bobard Bon Enfant

À la faveur de la Coupe d’Afrique des nations, com­pé­ti­tion de foot­ball se dérou­lant en Afrique, les Fran­çais ont pu assis­ter à de nom­breuses émeutes impli­quant des sup­por­teurs de l’équipe natio­nale algé­rienne. Ils ont éga­le­ment pu admi­rer l’incroyable capa­ci­té des médias fran­çais à mini­mi­ser à l’extrême, voire à nier, ces graves émeutes.

Bobard Arabes 1 – Roms 0

Dans l’année 2019, plu­sieurs rumeurs d’enlèvements d’enfants ont chauf­fé les esprits dans cer­taines cités sen­sibles fran­ci­liennes. Si aucun enlè­ve­ment n’a été avé­ré, de nom­breux lyn­chages de Roms ont eu lieu.

Bobard Notre-Drame

C’est l’un des ensei­gne­ments les plus mar­te­lés par Jean-Yves Le Gal­lou, à lon­gueur d’épisodes de l’émission « I‑Média » sur TVLi­ber­tés : « Le pire des bobards, le plus effi­cace, c’est le bobard par occul­ta­tion ! »

Bobard antique

Le ser­vice public a son héros anti-fake news. Il s’agit de Julien Pain, ani­ma­teur de « L’Instant détox ». Ce module vidéo est fil­mé soit en stu­dio soit dans la rue, en direct sur Face­book. Le pré­sen­ta­teur va à la ren­contre des pari­siens pour par­ler d’un sujet.

Bobard complotiste

Le ser­vice public a son héros anti-fake news. Il s’agit de Julien Pain, ani­ma­teur de « L’Instant détox ». Ce module vidéo est fil­mé soit en stu­dio soit dans la rue, en direct sur Face­book. Le pré­sen­ta­teur va à la ren­contre des pari­siens pour par­ler d’un sujet.

Bobard Carton rouge

En évo­quant la ques­tion du racisme dans le foot­ball, Pierre Ménès, chro­ni­queur spor­tif bien connu, qui s’exprimait sur les pro­pos de Thu­ram, a lan­cé une énorme polé­mique.

Bobard binoclard

Clé­ment Vik­to­ro­vitch, c’est ce pro­fes­seur de rhé­to­rique à Sciences Po qui, du haut de sa chaire télé­vi­sée, ana­lyse – de manière faus­se­ment pous­sée et conscien­cieuse – les situa­tions et les pro­pos sur les­quels il peut pla­quer sa grille de lec­ture du monde et appli­quer son ver­nis d’érudition.

Bobard Arithmétique

C’est dans l’atmosphère média­tique d’hystérie ayant sui­vi l’attentat anti­mu­sul­man de Nou­velle-Zélande que Les Déco­deurs ont déci­dé de publier un bobard énorme.

Bo’Barthès

« Quo­ti­dien » en croi­sade contre Nadine Mora­no : le 24 octobre, Valeurs actuelles publiait un repor­tage dans lequel on sui­vait Nadine Mora­no, de retour dans le quar­tier de son enfance à Nan­cy, le quar­tier sen­sible du Haut-du-Lièvre. Cet article a inté­res­sé « Quo­ti­dien » qui a déci­dé de tout faire pour le dis­cré­di­ter !

Bobard Retournement de veste

Pour­quoi un tel retour­ne­ment de veste du Monde ? Est-ce parce que Iou­lia Timo­chen­ko, aupa­ra­vant vue comme une réfor­ma­trice, est aujourd’hui vue comme une enne­mie de la démo­cra­tie ? Est-ce tout sim­ple­ment parce que Le Monde raconte par­fois n’importe quoi ?

Bobard samba

C’était l’une des polé­miques poli­ti­co-éco­lo-média­tiques de l’été ! L’Amazonie était en proie aux incen­dies. Et cer­tains médias n’ont pas hési­té à ver­ser dans le catas­tro­phisme, en mon­trant du doigt le cou­pable idéal… Jair Bol­so­na­ro, pré­sident du Bré­sil !

De l’esprit des bobards

Le 8 août 2019, AJ+ publiait sur Twit­ter une vidéo du you­tu­beur « Abdel en vrai » visant à démon­trer que les phi­lo­sophes des Lumières étaient à la source du supré­ma­cisme blanc. Tout un pro­gramme !

Bobard Lügenpresse

Claas Relo­tius était un jour­na­liste vedette, une des plumes du Spie­gel, un jeune homme de 33 ans qui, le 3 décembre, à Ber­lin, s’était vu décer­ner le prix du meilleur repor­tage de l’année pour un article sur la guerre en Syrie paru en juin dans le grand heb­do­ma­daire alle­mand.

Bobard carcéral

Atta­quer Donald Trump est une des obli­ga­tions de tout bon média domi­nant. L’actuel pré­sident des États-Unis d’Amérique est en effet une sorte de diable abso­lu pour les tenants du poli­ti­que­ment cor­rect.

Bobards d’Or 2020 : les votes sont ouverts

Bobards d’Or 2020 : les votes sont ouverts ! Pre­mière caté­go­rie en ligne, les “Bobards du sta­giaire”. C’est la faute du sta­giaire ! Com­bien de fois avez-vous enten­du cette excuse bidon de la part des médias men­teurs ?