Bobard automobile : aux <span class="caps">USA</span>, une drôle de voiture folle

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle

20 janvier 2022 | Bobard d'Or 2022

Bobar­deurs : Fabrice Fries, pré­sident-direc­teur géné­ral de l’AFP et l’ensemble des médias
Date : novembre 2021

La parade de Noël d’une petite ville amé­ri­caine a connu une tra­gé­die, lorsqu’un Afro-Amé­ri­cain sym­pa­thi­sant de Black Lives Mat­ter et du supré­ma­cisme noir a déci­dé de fon­cer dans la foule en voi­ture, tuant six per­sonnes blanches.

Entre la men­tion d’une « voi­ture » pour évi­ter de men­tion­ner l’identité du cou­pable et l’occultation de ses sym­pa­thies mili­tantes, les médias fran­çais ont été par­ti­cu­liè­re­ment ignobles.

Une voiture coupable ?

La fête s’est trans­for­mée en tra­gé­die le dimanche 21 novembre der­nier à Wau­ke­sha, ville située à une tren­taine de kilo­mètres à l’ouest de Mil­wau­kee dans le Wisconsin.

Dar­rell Brooks, un Afro-Amé­ri­cain avec un lourd pas­sif de délin­quance et de cri­mi­na­li­té, a en effet pré­ci­pi­té sa voi­ture dans la parade de Noël de la petite ville. Il a tué six per­sonnes et en a bles­sé une cin­quan­taine d’autres.

Mais pour les médias fran­çais, le cou­pable était le véhi­cule et non le conducteur…

Quelques exemples ci-des­sous de cette invrai­sem­blable pra­tique journalistique.

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folleBobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle

Une occultation classique

Ce choix de voca­bu­laire est clas­sique du bobard par dis­si­mu­la­tion ou mino­ra­tion. On uti­lise le terme « voi­ture » ou même « voi­ture folle » pour évi­ter de trop évo­quer le pro­fil poli­tique du sus­pect. On savait pour­tant très vite que Dar­rell Brooks était un cri­mi­nel cou­pable de vio­lences phy­siques et sexuelles dou­blé d’un sym­pa­thi­sant affir­mé du mou­ve­ment Black Lives Mat­ter. Il avait éga­le­ment cri­ti­qué sur Face­book la relaxe de Kyle Rit­ten­house, jeune Amé­ri­cain qui avait tué deux mili­tants gau­chistes et bles­sé un autre (tous les trois délin­quants ou cri­mi­nels par ailleurs) en état de légi­time défense. Dar­rell Brooks avait éga­le­ment réa­li­sé un mor­ceau de rap sur ce verdict.

Pour com­plé­ter le tableau, Dar­rell Brooks était habi­tué des dia­tribes anti-police sur ses réseaux.

Enfin, il publiait des mes­sages glo­ri­fiant le mili­tant afro-amé­ri­cain Mal­colm X.

Toutes les preuves de ces élé­ments sont dans cet article com­plet en anglais.

Il y avait donc BEAUCOUP à dire sur le suspect !

Mais les médias fran­çais sont res­tés silen­cieux, pré­fé­rant titrer sur la culpa­bi­li­té d’un véhicule.

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle

Notez que toutes les vic­times sont blanches et que le cou­pable est donc un mili­tant Black Lives Matter.

Dans le sens inverse, il est cer­tain que les médias auraient été bien plus prompts à sou­li­gner le pedi­gree du criminel.

Bobard automobile : aux USA, une drôle de voiture folle