Bobard historique : Les Inrocks, négationnistes de l’Histoire de France

22 février 2016 | Bobards d'Or 2016

Bobard historique : Les Inrocks, négationnistes de l’Histoire de France

Le 19 avril 2015, Les Inrocks chroniquaient un livre supposé historique, Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l’histoire au mythe identitaire, écrit par deux historiens : William Blanc et Christophe Naudin.

Can­di­dat : Les Inrocks et leur jour­na­liste Jean-Marie Durand

Jean-Marie Durand, l’auteur de l’article, nous explique que Charles Mar­tel n’existe en fait que depuis une quin­zaine d’années, quand les milieux d’extrême droite ont déci­dé de l’instrumentaliser pour en faire un « sym­bole de la lutte contre la popu­la­tion immi­grée ». Et qu’il ne s’est fait connaître qu’après les mal­heu­reux évé­ne­ments du 11 sep­tembre 2001, parce que les isla­mo­phobes avaient besoin d’un héros… Avant cela, lui et sa bataille n’étaient rien d’autre que de petits frag­ments acces­soires de la grande His­toire.

Laurent Wet­zel est haut fonc­tion­naire de l’Éducation natio­nale à la retraite, ancien élève de l’École nor­male supé­rieure de la rue d’Ulm, agré­gé d’histoire, et auteur de Ils ont tué l’histoire-géo (éd. Fran­çois Bou­rin, 2012). Il com­pile des réfé­rences inat­ta­quables concer­nant Charles Mar­tel et la bataille de Poi­tiers dans un article paru sur le site de Polé­mia le 23 avril 2015.

Contrai­re­ment à ce qui est dit dans Les Inrocks, Jules Miche­let, Ernest Lavisse et d’autres encore insis­taient déjà au début du ving­tième siècle sur l’importance de cette bataille, dans des ouvrages des­ti­nés aux éco­liers ou aux spé­cia­listes. On peut par exemple citer Arthur Huby – futur doyen de l’Inspection géné­rale d’histoire-géographie – expli­quant que « la vic­toire de Poi­tiers (octobre 732), qui mar­qua l’arrêt de l’offensive arabe contre l’Europe, eut un immense reten­tis­se­ment » et que « Charles Mar­tel appa­rut comme le sau­veur du monde chré­tien tout entier ». Ou encore Jules Isaac – qui sera plus tard membre de la Ligue des droits de l’homme et du citoyen puis du Comi­té de vigi­lance des intel­lec­tuels anti­fas­cistes, et donc peu sus­pect d’accointance avec l’extrême-droite – qui écri­ra que « Charles Mar­tel eut la gloire d’arrêter à Poi­tiers, en 732, une ter­rible inva­sion arabe ».

Autant d’écrits objec­tifs qui nous démontrent l’importance de cette bataille et de celui qui la mena. Alors pour­quoi cher­cher à en mini­mi­ser l’intérêt ?

L’un des auteurs de l’ouvrage chro­ni­qué par Les Inrocks n’est pas un illustre incon­nu. William Blanc s’est déjà illus­tré en publiant en 2013 Les his­to­riens de garde : de Lorànt Deutsch à Patrick Buis­son, la résur­gence du roman natio­nal, avec Aurore Ché­ry et – déjà – Chris­tophe Nau­din. Pour résu­mer, il s’agit pour eux de démon­trer que si l’on est patriote et que l’on traite d’événements his­to­riques, l’on est alors inca­pable d’être neutre et l’on plonge dans la fal­si­fi­ca­tion de l’Histoire pour qu’elle colle à des délires natio­na­listes.

Jean-Marie Durand par­le­ra très sérieu­se­ment des auteurs de ce livre en tant qu’ « his­to­riens cri­tiques », sans se rendre compte de l’ironie de ses pro­pos. En effet, William Blanc n’est pas un his­to­rien lamb­da. Il a fait ses études à la facul­té de Paris-Tol­biac, où il était mili­tant très actif de la CNT-FAU (For­ma­tion Action Uni­ver­si­té), branche étu­diante de la CNT, syn­di­cat auto­ges­tion­naire qui se réclame du syn­di­ca­lisme révo­lu­tion­naire et de l’a­nar­cho-syn­di­ca­lisme.

Il est donc bien dif­fi­cile de consi­dé­rer cet ouvrage sur Charles Mar­tel comme un paran­gon d’objectivité. Jean-Marie Durand, qui ter­mine son article en affir­mant que « l’essai de William Blanc et Chris­tophe Nau­din apporte une preuve écla­tante de la manière dont l’histoire s’écrit et se réécrit sans cesse, de l’écart ténu qui sub­siste, et par­fois s’efface, entre le récit his­to­rique et le mythe poli­tique » a abso­lu­ment rai­son. Cet ouvrage nous démontre par­fai­te­ment que l’orientation poli­tique de l’un de ses auteurs l’a conduit à réécrire l’Histoire en ne pre­nant en compte uni­que­ment ce que ses œillères vou­laient bien lui lais­ser voir. Et Les Inrocks, en s’en fai­sant le relais bien­veillant, se rend cou­pable de com­plai­sance et de manque d’objectivité, ce qui repré­sente une grosse épine dans le pied de l’exemplarité du jour­na­lisme…

Prochaine cérémonie le 24 février 2020

Parcourir les bobards 2020

Bobard Bon Enfant

À la faveur de la Coupe d’Afrique des nations, com­pé­ti­tion de foot­ball se dérou­lant en Afrique, les Fran­çais ont pu assis­ter à de nom­breuses émeutes impli­quant des sup­por­teurs de l’équipe natio­nale algé­rienne. Ils ont éga­le­ment pu admi­rer l’incroyable capa­ci­té des médias fran­çais à mini­mi­ser à l’extrême, voire à nier, ces graves émeutes.

Bobard Arabes 1 – Roms 0

Dans l’année 2019, plu­sieurs rumeurs d’enlèvements d’enfants ont chauf­fé les esprits dans cer­taines cités sen­sibles fran­ci­liennes. Si aucun enlè­ve­ment n’a été avé­ré, de nom­breux lyn­chages de Roms ont eu lieu.

Bobard Notre-Drame

C’est l’un des ensei­gne­ments les plus mar­te­lés par Jean-Yves Le Gal­lou, à lon­gueur d’épisodes de l’émission « I‑Média » sur TVLi­ber­tés : « Le pire des bobards, le plus effi­cace, c’est le bobard par occul­ta­tion ! »

Bobard antique

Le ser­vice public a son héros anti-fake news. Il s’agit de Julien Pain, ani­ma­teur de « L’Instant détox ». Ce module vidéo est fil­mé soit en stu­dio soit dans la rue, en direct sur Face­book. Le pré­sen­ta­teur va à la ren­contre des pari­siens pour par­ler d’un sujet.

Bobard complotiste

Le ser­vice public a son héros anti-fake news. Il s’agit de Julien Pain, ani­ma­teur de « L’Instant détox ». Ce module vidéo est fil­mé soit en stu­dio soit dans la rue, en direct sur Face­book. Le pré­sen­ta­teur va à la ren­contre des pari­siens pour par­ler d’un sujet.

Bobard Carton rouge

En évo­quant la ques­tion du racisme dans le foot­ball, Pierre Ménès, chro­ni­queur spor­tif bien connu, qui s’exprimait sur les pro­pos de Thu­ram, a lan­cé une énorme polé­mique.

Bobard binoclard

Clé­ment Vik­to­ro­vitch, c’est ce pro­fes­seur de rhé­to­rique à Sciences Po qui, du haut de sa chaire télé­vi­sée, ana­lyse – de manière faus­se­ment pous­sée et conscien­cieuse – les situa­tions et les pro­pos sur les­quels il peut pla­quer sa grille de lec­ture du monde et appli­quer son ver­nis d’érudition.

Bobard Arithmétique

C’est dans l’atmosphère média­tique d’hystérie ayant sui­vi l’attentat anti­mu­sul­man de Nou­velle-Zélande que Les Déco­deurs ont déci­dé de publier un bobard énorme.

Bo’Barthès

« Quo­ti­dien » en croi­sade contre Nadine Mora­no : le 24 octobre, Valeurs actuelles publiait un repor­tage dans lequel on sui­vait Nadine Mora­no, de retour dans le quar­tier de son enfance à Nan­cy, le quar­tier sen­sible du Haut-du-Lièvre. Cet article a inté­res­sé « Quo­ti­dien » qui a déci­dé de tout faire pour le dis­cré­di­ter !

Bobard Retournement de veste

Pour­quoi un tel retour­ne­ment de veste du Monde ? Est-ce parce que Iou­lia Timo­chen­ko, aupa­ra­vant vue comme une réfor­ma­trice, est aujourd’hui vue comme une enne­mie de la démo­cra­tie ? Est-ce tout sim­ple­ment parce que Le Monde raconte par­fois n’importe quoi ?

Bobard samba

C’était l’une des polé­miques poli­ti­co-éco­lo-média­tiques de l’été ! L’Amazonie était en proie aux incen­dies. Et cer­tains médias n’ont pas hési­té à ver­ser dans le catas­tro­phisme, en mon­trant du doigt le cou­pable idéal… Jair Bol­so­na­ro, pré­sident du Bré­sil !

De l’esprit des bobards

Le 8 août 2019, AJ+ publiait sur Twit­ter une vidéo du you­tu­beur « Abdel en vrai » visant à démon­trer que les phi­lo­sophes des Lumières étaient à la source du supré­ma­cisme blanc. Tout un pro­gramme !

Bobard Lügenpresse

Claas Relo­tius était un jour­na­liste vedette, une des plumes du Spie­gel, un jeune homme de 33 ans qui, le 3 décembre, à Ber­lin, s’était vu décer­ner le prix du meilleur repor­tage de l’année pour un article sur la guerre en Syrie paru en juin dans le grand heb­do­ma­daire alle­mand.

Bobard carcéral

Atta­quer Donald Trump est une des obli­ga­tions de tout bon média domi­nant. L’actuel pré­sident des États-Unis d’Amérique est en effet une sorte de diable abso­lu pour les tenants du poli­ti­que­ment cor­rect.

Bobards d’Or 2020 : les votes sont ouverts

Bobards d’Or 2020 : les votes sont ouverts ! Pre­mière caté­go­rie en ligne, les “Bobards du sta­giaire”. C’est la faute du sta­giaire ! Com­bien de fois avez-vous enten­du cette excuse bidon de la part des médias men­teurs ?