Bobard Carton rouge

Bobard Carton rouge

Date du bobard : septembre 2019
Les bobardeurs : Quotidien

Racisme anti-Blanc sur rec­tangle vert : tout est par­ti d’un entre­tien accor­dé par Lilian Thu­ram à un média ita­lien. Inter­ro­gé sur des cas d’actes racistes dans cer­taines tri­bunes ita­liennes, Lilian Thu­ram a décla­ré ceci :

À la ques­tion « La men­ta­li­té dans notre monde du foot­ball est-elle mau­vaise ? », l’ancien défen­seur a répon­du : « Quand nous par­lons de racisme, nous devons être conscients que le monde du foot­ball n’est pas raciste, mais qu’il y a du racisme en Ita­lie, en France, en Europe, et plus géné­ra­le­ment dans la culture blanche. Les Blancs ont déci­dé qu’ils sont supé­rieurs aux Noirs et qu’ils peuvent tout faire avec eux. Mal­heu­reu­se­ment, cela dure depuis des siècles. Et chan­ger une culture n’est pas facile. »

En évo­quant cette ques­tion du racisme dans le foot­ball, Pierre Ménès, chro­ni­queur spor­tif bien connu, qui s’exprimait sur les pro­pos de Thu­ram, a lan­cé une énorme polémique.

Après cette saillie, Pierre Ménès a éga­le­ment évo­qué le cas de son fils, vic­time selon lui de racisme anti-Blanc.

Pierre Ménès a décrit le réel. Oui, il y a très peu de Blancs dans les équipes de jeunes des grands clubs fran­çais. Oui, en région pari­sienne il y en a encore moins sur les terrains.

Mais, en reliant cette sous-repré­sen­ta­tion évi­dente des Fran­çais d’origine euro­péenne sur les ter­rains fran­ci­liens au racisme anti-Blanc, Pierre Ménès a sou­le­vé une énorme polémique.

Exemple avec La Dépêche qui a par­lé de « dérapage »…

Le titre a été modi­fié par la suite…

Pour L’Obs, Pierre Ménès est deve­nu un héros de la fachosphère.

Le gros loupé de « Quotidien »

C’est dans ce contexte que « Quo­ti­dien » a ten­té un débun­kage des pro­pos de Pierre Ménès sur le fait qu’il n’y avait que quelques Blancs dans les équipes de foot­ball de la région parisienne.

Sauf que les équipes de « Quo­ti­dien » ne se sont évi­dem­ment pas ren­dues dans les quar­tiers chauds… En réa­li­té, elles n’ont même pas… tra­ver­sé le péri­phé­rique ! Les jour­na­listes sont res­tés à Paris !

Et, tout aus­si hal­lu­ci­nant, ils s’appuient sur un cas iso­lé. Ils ne sont allés voir qu’un seul ter­rain de football !

En réa­li­té, leur débun­kage n’a aucune valeur jour­na­lis­tique. Il s’agit tout sim­ple­ment d’un énorme bobard ayant un but idéo­lo­gique : faire croire que le racisme anti-Blanc n’existe pas et dia­bo­li­ser ceux qui osent défier le poli­ti­que­ment cor­rect. Car­ton rouge pour « Quotidien » !