Bobard binoclard

Bobard binoclard

Date du bobard : octobre 2019
Les bobardeurs : Clément Viktorovitch

Clé­ment Vik­to­ro­vitch, c’est ce pro­fes­seur de rhé­to­rique à Sciences Po qui, du haut de sa chaire télé­vi­sée, ana­lyse – de manière faus­se­ment pous­sée et conscien­cieuse – les situa­tions et les pro­pos sur les­quels il peut pla­quer sa grille de lec­ture du monde et appli­quer son ver­nis d’érudition.

Le 1er octobre 2019, Clé­ment Vik­to­ro­vitch a enfi­lé sa plus belle che­mise à car­reaux par-des­sus son impec­cable t‑shirt blanc. Avec ses petites lunettes rondes, voi­là une allure par­faite pour séduire les tren­te­naires et les qua­ran­te­naires bran­chés, avides de poli­ti­que­ment cor­rect et de portes ouvertes vio­lem­ment enfoncées.

Et les télé­spec­ta­teurs de l’émission « Clique » vont en avoir pour leur argent puisque Clé­ment Vik­to­ro­vitch, tout en auto­sa­tis­fac­tion, va étu­dier la Conven­tion de la Droite et, plus pré­ci­sé­ment, le dis­cours du vilain Éric Zemmour !

Et voi­là ce que déclare Clé­ment Vik­to­ro­vitch dans son analyse…

Pro­blème, Éric Zem­mour n’a abso­lu­ment pas dit que l’immigration et l’islam « sont res­pon­sables de tous les maux de la société » !

Il avait même été extrê­me­ment clair sur ce point.

Zem­mour est un vieux bris­card, habi­tué aux mal­hon­nê­te­tés jour­na­lis­tiques à son encontre. Il avait donc pris soin de bien pré­ci­ser sa pen­sée afin d’éviter les ana­lyses malhonnêtes.

Mais Clé­ment Vik­to­ro­vitch a, semble-t-il, pas­sé plus de temps à choi­sir son look qu’à écou­ter le dis­cours qu’il était cen­sé analyser…