Bobard Pascal

Bobard Pascal

19 mai 2021 | Bobards d'Or 2021, Bobid-19

Date du bobard : avril 2020
Les bobardeurs : 
Le Point et l’AFP ainsi que l’ensemble des médias

Le dimanche 12 avril 2020, Le Point annon­çait triom­pha­le­ment une messe clan­des­tine à l’église Saint-Nico­las-du-Char­don­net. Immé­dia­te­ment, la machine média­tique s’emballait, menée par l’Agence France-Presse.
Sauf que la messe était auto­ri­sée et que les vidéos en direct de l’office mon­traient une église qui sem­blait déserte hor­mis les officiants.

Le dimanche 12 avril 2020, Jérôme Béglé, direc­teur adjoint de la rédac­tion du Point, twee­tait triom­pha­le­ment en repre­nant un article signé Aziz Zemouri :

Immé­dia­te­ment, la machine média­tique s’est mise en branle. Avec, à la baguette, l’Agence France-Presse qui dif­fuse l’information, reprise sans nuance par l’ensemble des médias, trop heu­reux de pou­voir poin­ter du doigt les vilains « traditionalistes » !

L’illustration du tweet de l’AFP était évi­dem­ment tota­le­ment mensongère.

D’ailleurs, au-delà du bobard par l’image, les infor­ma­tions jour­na­lis­tiques sont floues…

Jugez plu­tôt sur pièce avec cet article de LCI qui évoque la pré­sence d’« envi­ron plu­sieurs personnes » !

On touche au sublime !

Alors, la messe était-elle clan­des­tine ? Y avait-il foule ?

Loin de là !

Pre­miè­re­ment, la messe n’était nul­le­ment clan­des­tine puisqu’elle était annon­cée sur les réseaux de la paroisse et qu’elle était retrans­mise sur YouTube !

Le minis­tère de l’Intérieur auto­rise bien les offices célé­brés pour être retrans­mis comme le notent les jour­na­listes de 20 Minutes qui, après avoir dif­fu­sé le bobard, ont déci­dé de s’interroger.

D’ailleurs, dans le com­mu­ni­qué de la paroisse qui a sui­vi cet énorme bobard, les res­pon­sables ont bien spé­ci­fié qu’ils avaient pu com­mu­ni­quer aux poli­ciers un décret les auto­ri­sant à célé­brer leur messe !

Quant aux fidèles non offi­ciants pré­sents, ils auraient été une poi­gnée à peine. Sur la vidéo de l’office, on voit clai­re­ment que l’église est vide. On aper­çoit quatre ou cinq per­sonnes à quelques moments de la vidéo mais il se pour­rait qu’ils fassent par­tie de l’équipe tech­nique de diffusion.

Quoi qu’il en soit, on est très loin de l’image uti­li­sée par l’AFP.

Mais ce bobard aura été lar­ge­ment ins­tru­men­ta­li­sé par de nom­breuses per­son­na­li­tés, trop heu­reuses de taper sur les catholiques.