Les Bobards d’Or seront de retour le 12 mars à Paris (Novopress)

28 février 2018 | Actualités et communiqués

Les Bobards d’Or seront de retour le 12 mars à Paris (Novopress)

28/02/2018 – FRANCE (NOVO­press) — Année 2018 : la guerre de l’in­for­ma­tion fait rage. Tan­dis que les prin­ci­paux réseaux sociaux, déte­nus par des libé­raux amé­ri­cains trau­ma­ti­sés par la vic­toire de Trump et le déve­lop­pe­ment d’une infor­ma­tion alter­na­tive qui échappe à leur contrôle, se lancent dans une cam­pagne de cen­sure sans pré­cé­dent sur inter­net, le pré­sident fran­çais Emma­nuel Macron fait de la chasse aux fake news sa prio­ri­té. Objec­tif louable, sans doute ins­pi­ré par Jean-Yves Le Gal­lou et son équipe de Polé­mia, figures de la “réin­fo­sphère”, qui orga­nisent chaque année les Bobards d’Or, céré­mo­nie paro­dique récom­pen­sant les plus belles dés­in­for­ma­tions des “grands médias”. Le prix ? Une petite sta­tuette dorée de Pinoc­chio, décer­née au terme d’un vote à deux tours.

Si la com­po­si­tion du jury n’est pas encore dévoi­lée, les “bobards” 2018, eux, le sont : 14 magni­fiques fake news comme il est conve­nu désor­mais d’ap­pe­ler les “fausses nou­velles”, dûment sour­cées, et dont les auteurs ont pignon sur rue. Pen­sez donc : l’A­gence France-Presse est mise en cause dans la dif­fu­sion de pas moins 4 fake news ; L’Obs, France Info, Le Point, Les Inrocks, mais aus­si des jour­na­listes qui, dans la façon dont ils traitent cer­taines infor­ma­tions, ne laissent aucun doute quant à leur orien­ta­tion idéo­lo­gique. Car c’est l’un des mérites majeurs des Bobards d’Or : mettre en lumière la pré­ten­due objec­ti­vi­té des médias, et leurs mon­tages, par­fois gros­siers. Men­tion spé­ciale pour “l’af­faire Théo”, qua­li­fiée de plus bel exemple de la par­tia­li­té du monde poli­ti­co-média­tique envers les « jeunes de cité ».

https://twitter.com/bobardsdor/status/968573482954117121

Les votes, ouverts depuis quelques jours, per­met­tront de sélec­tion­ner, par­mi les 14 can­di­dats rete­nus, 5 d’entre eux. La “soi­rée de gala”, qui se dérou­le­ra le 12 mars au soir en plein Paris, devant un public nom­breux, per­met­tra de dépar­ta­ger lors d’un vote à main levée le grand vain­queur. La dimen­sion humo­ris­tique de cette ini­tia­tive ne doit tou­te­fois pas faire oublier que le pou­voir média­tique est encore aujourd’­hui tout puis­sant en France, qu’une nou­velle inqui­si­tion y règne en maître et que la liber­té d’ex­pres­sion se paie au prix fort devant les tri­bu­naux. Écor­ner avec le sou­rire les gar­diens du temple que sont les médias don­neurs de leçon est donc un salu­taire exer­cice citoyen. Pro­fi­tons-en tant que nous en avons encore le droit !

Source : novopress.info

Prochaine cérémonie le 24 février 2020

Parcourir les bobards 2020

Bobard Bon Enfant

À la faveur de la Coupe d’Afrique des nations, com­pé­ti­tion de foot­ball se dérou­lant en Afrique, les Fran­çais ont pu assis­ter à de nom­breuses émeutes impli­quant des sup­por­teurs de l’équipe natio­nale algé­rienne. Ils ont éga­le­ment pu admi­rer l’incroyable capa­ci­té des médias fran­çais à mini­mi­ser à l’extrême, voire à nier, ces graves émeutes.

Bobard Arabes 1 – Roms 0

Dans l’année 2019, plu­sieurs rumeurs d’enlèvements d’enfants ont chauf­fé les esprits dans cer­taines cités sen­sibles fran­ci­liennes. Si aucun enlè­ve­ment n’a été avé­ré, de nom­breux lyn­chages de Roms ont eu lieu.

Bobard Notre-Drame

C’est l’un des ensei­gne­ments les plus mar­te­lés par Jean-Yves Le Gal­lou, à lon­gueur d’épisodes de l’émission « I‑Média » sur TVLi­ber­tés : « Le pire des bobards, le plus effi­cace, c’est le bobard par occul­ta­tion ! »

Bobard antique

Le ser­vice public a son héros anti-fake news. Il s’agit de Julien Pain, ani­ma­teur de « L’Instant détox ». Ce module vidéo est fil­mé soit en stu­dio soit dans la rue, en direct sur Face­book. Le pré­sen­ta­teur va à la ren­contre des pari­siens pour par­ler d’un sujet.

Bobard complotiste

Le ser­vice public a son héros anti-fake news. Il s’agit de Julien Pain, ani­ma­teur de « L’Instant détox ». Ce module vidéo est fil­mé soit en stu­dio soit dans la rue, en direct sur Face­book. Le pré­sen­ta­teur va à la ren­contre des pari­siens pour par­ler d’un sujet.

Bobard Carton rouge

En évo­quant la ques­tion du racisme dans le foot­ball, Pierre Ménès, chro­ni­queur spor­tif bien connu, qui s’exprimait sur les pro­pos de Thu­ram, a lan­cé une énorme polé­mique.

Bobard binoclard

Clé­ment Vik­to­ro­vitch, c’est ce pro­fes­seur de rhé­to­rique à Sciences Po qui, du haut de sa chaire télé­vi­sée, ana­lyse – de manière faus­se­ment pous­sée et conscien­cieuse – les situa­tions et les pro­pos sur les­quels il peut pla­quer sa grille de lec­ture du monde et appli­quer son ver­nis d’érudition.

Bobard Arithmétique

C’est dans l’atmosphère média­tique d’hystérie ayant sui­vi l’attentat anti­mu­sul­man de Nou­velle-Zélande que Les Déco­deurs ont déci­dé de publier un bobard énorme.

Bo’Barthès

« Quo­ti­dien » en croi­sade contre Nadine Mora­no : le 24 octobre, Valeurs actuelles publiait un repor­tage dans lequel on sui­vait Nadine Mora­no, de retour dans le quar­tier de son enfance à Nan­cy, le quar­tier sen­sible du Haut-du-Lièvre. Cet article a inté­res­sé « Quo­ti­dien » qui a déci­dé de tout faire pour le dis­cré­di­ter !

Bobard Retournement de veste

Pour­quoi un tel retour­ne­ment de veste du Monde ? Est-ce parce que Iou­lia Timo­chen­ko, aupa­ra­vant vue comme une réfor­ma­trice, est aujourd’hui vue comme une enne­mie de la démo­cra­tie ? Est-ce tout sim­ple­ment parce que Le Monde raconte par­fois n’importe quoi ?

Bobard samba

C’était l’une des polé­miques poli­ti­co-éco­lo-média­tiques de l’été ! L’Amazonie était en proie aux incen­dies. Et cer­tains médias n’ont pas hési­té à ver­ser dans le catas­tro­phisme, en mon­trant du doigt le cou­pable idéal… Jair Bol­so­na­ro, pré­sident du Bré­sil !

De l’esprit des bobards

Le 8 août 2019, AJ+ publiait sur Twit­ter une vidéo du you­tu­beur « Abdel en vrai » visant à démon­trer que les phi­lo­sophes des Lumières étaient à la source du supré­ma­cisme blanc. Tout un pro­gramme !

Bobard Lügenpresse

Claas Relo­tius était un jour­na­liste vedette, une des plumes du Spie­gel, un jeune homme de 33 ans qui, le 3 décembre, à Ber­lin, s’était vu décer­ner le prix du meilleur repor­tage de l’année pour un article sur la guerre en Syrie paru en juin dans le grand heb­do­ma­daire alle­mand.

Bobard carcéral

Atta­quer Donald Trump est une des obli­ga­tions de tout bon média domi­nant. L’actuel pré­sident des États-Unis d’Amérique est en effet une sorte de diable abso­lu pour les tenants du poli­ti­que­ment cor­rect.

Bobards d’Or 2020 : les votes sont ouverts

Bobards d’Or 2020 : les votes sont ouverts ! Pre­mière caté­go­rie en ligne, les “Bobards du sta­giaire”. C’est la faute du sta­giaire ! Com­bien de fois avez-vous enten­du cette excuse bidon de la part des médias men­teurs ?