Bobard Double dose

Bobard Double dose

19 janvier 2022 | Bobard d'Or 2022

Auteur : Anne-Claire Cou­dray, pré­sen­ta­trice du jour­nal télé­vi­sé de 20h de TF1
Date : 16 jan­vier 2022

L’affirmation d’Anne-Claire Coudray

Rece­vant Marine Le Pen dans son 20h de TF1, Anne-Claire Cou­dray a été, tout comme son col­lègue Gilles Bou­leau avec Éric Zem­mour, d’une agres­si­vi­té notable.

Alors que Marine Le Pen évo­quait l’inutilité du passe vac­ci­nal, voi­là ce qu’Anne-Claire Cou­dray a affirmé :

- Marine Le Pen : « Je pense que le vac­cin empêche en par­tie les formes graves et c’est déjà très bien mais [presque inau­dible, Anne-Claire Cou­dray cou­pant la parole de la can­di­date] il n’empêche pas les contaminations. »
— Anne-Claire Cou­dray : « Donc les scien­ti­fiques ont tort ? C’est très impor­tant Madame Le Pen que vous répon­diez à cette question. »
— Marine Le Pen : « Non mais, par­don, les scien­ti­fiques aujourd’hui ne disent pas que le vac­cin empêche d’attraper ou de trans­mettre le covid, ils disent même… »
— Anne-Claire Cou­dray, cou­pant la parole : « De 40 à 50 % de réduc­tion des conta­mi­na­tions, c’est très clair. »
— Marine Le Pen : « Oui mais, on nous avait dit que ça empê­chait tota­le­ment [les contaminations] ».
— Anne-Claire Cou­dray, cou­pant à nou­veau la parole : « Jamais. »
- Marine Le Pen : « Si si, Mon­sieur Cas­tex l’a dit au 20h, je suis désolée… »‘
— Anne-Claire Cou­dray, cou­pant encore la parole : « Non, non. »
- Marine Le Pen : « Il a dit que lorsqu’on était vac­ci­né on ne pou­vait pas attra­per le covid. »

Un bobard en direct

Pro­blème : cette affir­ma­tion péremp­toire d’Anne-Claire Cou­dray est fausse. Marine Le Pen a effec­ti­ve­ment rai­son. Si ce n’était pas au 20 heures de TF1 mais au 13h de cette même chaîne, Jean Cas­tex a bien affir­mé le 21 juillet 2021 qu’on ne pou­vait pas attra­per le Covid en étant vac­ci­né et que les vac­ci­nés ne seraient donc plus consi­dé­rés comme des cas contacts.

Des inter­nautes n’ont pas man­qué de col­ler les deux séquences l’une à l’autre pour démon­trer le men­songe d’Anne-Claire Coudray.

Ce bobard est révé­la­teur de plu­sieurs choses.

Pre­miè­re­ment, l’agressivité d’Anne-Claire Cou­dray envers Marine Le Pen est révé­la­trice d’une dif­fé­rence de trai­te­ment fla­grante entre macro­nistes et figures vues comme de droite. On se rap­pelle évi­dem­ment l’attitude incroyable de Gilles Bou­leau à l’encontre d’Éric Zem­mour le 15 décembre der­nier.
Par contre, lorsque les jour­na­listes de TF1 inter­rogent Emma­nuel Macron, ils sont doux comme des agneaux.

Deuxiè­me­ment, on assiste là à ce qui res­semble for­te­ment à une défense déses­pé­rée du bilan désas­treux de Cas­tex et Macron dans le trai­te­ment de cette épi­dé­mie. Jean Cas­tex, qui a racon­té des men­songes énormes et/ou dif­fu­sés des erreurs mani­festes, est ici pro­té­gé par Anne-Claire Coudray.

Troi­siè­me­ment, ce genre de bobard est dra­ma­tique pour le contra­dic­teur du jour­na­liste car le démen­ti (si jamais il y en a un !) fait évi­dem­ment beau­coup moins de bruit que le bobard initial.

Enfin, on peut aus­si ima­gi­ner que ce bobard soit le fruit d’un manque de sérieux et de tra­vail d’Anne-Claire Cou­dray. La pré­sen­ta­trice du JT de 20h de TF1 ne regar­de­rait peut-être tout sim­ple­ment pas le 13h de sa chaîne !

Plus sérieu­se­ment, il s’agit d’un beau men­songe, un bobard chi­mi­que­ment pur, qui mérite tout à fait, par l’importance de son auteur, de figu­rer par­mi les sélec­tion­nés des Bobards d’Or 2022 !