Vérificateurs de <span class="caps">BFM</span> : une vraie fraude médiatique

Vérificateurs de BFM : une vraie fraude médiatique

18 janvier 2022 | Bobard d'Or 2022

Bobar­deuse : Amé­lie Rosique
Média : BFM
Date du bobard : 23 sep­tembre 2021

Dans le débat Zem­mour-Mélen­chon, les « fact-che­ckeurs » de BFM ont affir­mé que Zem­mour se trom­pait en esti­mant le coût de la fraude sociale à 50 mil­liards d’euros.

En réa­li­té, Zem­mour avait rai­son et les véri­fi­ca­teurs se trom­paient une fois de plus !

Faux vérificateurs et vrais fraudeurs ?

Lors de son débat contre Jean-Luc Mélen­chon sur BFM, Éric Zem­mour a été confron­té à un dis­po­si­tif de plus en plus répan­du : une équipe de « fact-che­ckeurs » qui ana­ly­sait en direct les affir­ma­tions de chaque candidat.

Pour cette équipe de bras cas­sés emme­née par Amé­lie Rosique, Éric Zem­mour s’était trom­pé en éva­luant la fraude sociale à 50 mil­liards d’euros. Pour les jour­na­listes de BFM, le mon­tant de cette fraude ne serait que d’un milliard !

Une dif­fé­rence astro­no­mique donc.

Sauf que les véri­fi­ca­teurs se trompent évi­dem­ment ! Amé­lie Rosique a confon­du les fraudes détec­tées avec les fraudes réelles estimées.

Éric Zem­mour ne fai­sait que citer les esti­ma­tions de Charles Prats.

Des chiffres sérieux qui ont même été repris quelques jours avant le débat… par BFM !

BFM contre BFM mais sur­tout BFM contre le réel tant qu’il sert Zem­mour. La vraie fraude est fina­le­ment peut-être moins sociale… que médiatique !