Bobard Cécité

Bobard Cécité

Date du bobard : avril 2019
Les bobardeurs : Le Monde, Les Inrocks, David Perrotin, Le Figaro, BFM, etc.

Qui sont les agres­seurs homo­phobes en France ? Sont-ils majo­ri­tai­re­ment des mili­tants radi­ca­li­sés de la Manif pour tous, comme aiment à le croire de nom­breux médias ? Ou bien s’agit-il plu­tôt en majo­ri­té de jeunes extra-Euro­péens pro­ve­nant de milieux cultu­rels dans les­quels l’homosexualité est beau­coup moins bien admise que dans les socié­tés occidentales ?

Connaître le pro­fil des agres­seurs homo­phobes, voi­là l’un des enjeux d’une étude réa­li­sée en 2019 par la Fon­da­tion Jas­min Roy-Sophie Des­ma­rais et l’IFOP, en par­te­na­riat avec la Fon­da­tion Jean-Jau­rès et la Délé­ga­tion inter­mi­nis­té­rielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH).

Une belle copro­duc­tion 100 % poli­ti­que­ment cor­recte, évi­dem­ment lar­ge­ment relayée par l’ensemble des médias !

Mais que dit cette étude ?

Une surreprésentation claire d’extra-Européens

Pre­mier ensei­gne­ment de l’étude avec ces élé­ments conte­nus dans l’article d’analyse du Monde : si les agres­sions sont stables, les agres­sions vio­lentes ont doublé.

Alors, qui sont les agres­seurs homophobes ?

Jusque-là, pas de grande sur­prise. Mais le vrai sujet, c’est celui de l’origine eth­nique et cultu­relle des agresseurs :

La des­crip­tion phy­sique des agres­seurs n’était donc pas obli­ga­toire mais lorsque les per­sonnes inter­ro­gées la com­mu­ni­quaient, il y avait donc bien une sur­re­pré­sen­ta­tion énorme des extra-Euro­péens puisque 8 % des réponses (Noirs + Arabe/Maghrébin) + un autre % (men­tions d’une per­sonne « d’origine étran­gère »), est égal à 9 %.

Lorsque les agres­sés évoquent le pro­fil de leurs agres­seurs, Il y a donc plus de 2 fois plus d’extra-Européens que d’Européens, alors même que la France est encore pour quelque temps lar­ge­ment com­po­sée de Fran­çais blancs.

Il y a bien une sur­re­pré­sen­ta­tion très impor­tante des Afri­cains sub­sa­ha­riens et des Arabes/Maghrébins dans les agres­sions homophobes.

Mauvaise foi médiatique stratosphérique

Face à cette évi­dence, les médias ont été d’une mau­vaise foi abso­lue en relayant com­plai­sam­ment les pro­pos de l’un des auteurs de l’étude décla­rant que le « dis­cours » selon lequel les extra-Euro­péens seraient majo­ri­tai­re­ment les auteurs des agres­sions homo­phobes était « com­plè­te­ment délirant » !

C’est évi­dem­ment lunaire. 9 % de per­sonnes décla­rant spon­ta­né­ment que leurs agres­seurs étaient des extra-Euro­péens ne signi­fie évi­dem­ment pas que les agres­sions com­mises par des extra-Euro­péens seraient de l’ordre de 9 % !

Qua­si­ment tous les articles trai­tant du sujet men­tionnent cette décou­verte de l’étude avec ce même angle absurde.

Une telle céci­té face à des chiffres qui démontrent pour­tant l’incroyable sur­re­pré­sen­ta­tion des extra-Euro­péens dans les agres­sions homo­phobes force le respect !

Pour conclure, 91 % des homo­sexuels agres­sés n’osent pas abor­der le sujet de l’origine eth­nique de leurs agres­seurs lorsqu’ils peuvent libre­ment le décrire dans une enquête socio­lo­gique. Qu’au­cun jour­na­liste ne se soit posé la ques­tion d’une telle occul­ta­tion volon­taire pour­rait démon­trer l’inquiétant pou­voir des médias poli­ti­que­ment cor­rects qui, par leur mili­tan­tisme anti­ra­ciste, arrivent à culpa­bi­li­ser les vic­times de vio­lences qui pré­fèrent se taire plu­tôt que de dévoi­ler le réel.

Le Monde, Les Inrocks, David Per­ro­tin, BFM, Le Figa­ro et l’ensemble des médias méritent bien leur nomi­na­tion aux Bobards d’Or !