Bob’Harpon

Bob’Harpon

Date du bobard : jan­vier 2020
Les bobar­deurs : 
Maud Ver­gnol et Lola Rus­cio de L’Humanité

Mickaël Har­pon est un Antillais musul­man ayant com­mis un atten­tat à la pré­fec­ture de police de Paris où il tra­vaillait. Il a poi­gnar­dé et égor­gé quatre per­sonnes avant d’être abat­tu par un poli­cier. Mais pour L’Humanité, Mickaël Har­pon fait par­tie des… vic­times des vio­lences policières !

Le bobard

En jan­vier 2020, L’Humanité publie un dos­sier spé­cial consa­cré aux « vio­lences policières ».

La une est claire : les vio­lences poli­cières ont fait 26 morts en 2019.

Sauf que L’Humanité a comp­ta­bi­li­sé par­mi les vic­times de ces « vio­lences »… Mickaël Har­pon, le ter­ro­riste isla­miste de la pré­fec­ture de police de Paris !

En réa­li­té, les jour­na­listes du quo­ti­dien défen­seur du tota­li­ta­risme com­mu­niste, ont repris le comp­tage d’un autre média d’extrême gauche, Bas­ta­mag, sans noter que ce comp­tage concer­nait les per­sonnes tuées lors d’une inter­ven­tion de police et pas les per­sonnes vic­times de vio­lences policières.

Les explications gênées

Dans un article publié par France Inter, on apprend que per­sonne n’est res­pon­sable de cette erreur, ni la rédac­trice en chef Maud Ver­gnol ni la jour­na­liste Lola Rus­cio char­gée du dos­sier.

Voi­ci leurs expli­ca­tions gênées à France Inter :

Per­sonne n’est donc res­pon­sable de cet énorme bobard !

Maud Ver­gnol est tou­jours direc­trice de la rédac­tion et Lola Rus­cio conti­nue à cou­vrir de manière réso­lu­ment orien­tée la ques­tion des vio­lences policières.

Et, bien enten­du, si l’on en croit les der­niers chiffres offi­ciels datant de 2017, L’Humanité conti­nue d’être le titre de presse le plus aidé de France quand on com­pare le total des aides au tirage. Avec près de 4,2 mil­lions d’euros d’aides pour 9 mil­lions d’exemplaires ven­dus en un an, L’Humanité est sub­ven­tion­née à hau­teur de 46 cen­times par numéro !

Cela fait cher payé le bobard !

Réservez votre billet

Bobards 2022