Crépol : une tragédie romanesque pour les intellos d’Arte

Crépol : une tragédie romanesque pour les intellos d’Arte

17 janvier 2024 | Bobards d'Or 2024

Total 103 Votes

L’édito de Patrick Cohen évoquant un bal à l’issue tragique a inspiré Isabelle Veyrat-Masson, sociologue du CNRS, qui, sur Arte, se dit « très frappée par la ressemblance entre ce fait divers et Roméo et Juliette ».

Elle voit, on ne sait trop com­ment, la pré­sence ici de deux familles, dont l’une venue pour « cher­cher des filles ». Elle pour­suit « cela devait être au début un petit truc sym­pa, un peu pro­vo­ca­teur mais sans plus […] et bien évi­dem­ment, on tire l’épée, parce qu’on tire tou­jours l’épée ». Elle arrive à la conclu­sion « les cou­teaux existent depuis que les cou­teaux existent. » Pour elle, la prin­ci­pale dif­fé­rence avec la pièce de Sha­kes­peare est que « l’extrême-droite va se ser­vir de ce fait divers banal ».