L’ignoble édito de Patrick Cohen

L’ignoble édito de Patrick Cohen

17 janvier 2024 | Bobards d'Or 2024

Total 287 Votes

Durant la nuit du 19 novembre dernier, à Crépol, dans la Drôme, la fête populaire du village se transformait en bain de sang, après l’intrusion dans la salle des fêtes d’une bande de jeunes délinquants du quartier de la Monnaie de Romans-sur-Isère, venus « pour planter des blancs ».

Tho­mas, 16 ans, y perd la vie, poi­gnar­dé, tan­dis que 18 autres per­sonnes sont bles­sées. Lorsque l’affaire est fina­le­ment révé­lée par la presse, la semaine sui­vante, ce n’est pas cette ver­sion que retiennent de nom­breux jour­na­listes de gauche, à com­men­cer par Patrick Cohen.

Dans son édi­to du 27 novembre sur France 5, celui-ci pré­tend réta­blir la véri­té et défend la « dizaine de jeunes […] venus pour s’amuser et dra­guer des filles ». Il remet même la faute sur les rug­by­men qui seraient à l’origine de l’altercation et par exten­sion du meurtre de leur ami.

Rap­pe­lons que ces gen­tils voi­sins étaient déjà condam­nés pour recel, port d’armes blanches, vio­lences aggra­vées, outrages et menaces à l’encontre de dépo­si­taires de l’autorité publique.

Qu’importe, la ver­sion de Patrick Cohen a satis­fait l’extrême-gauche, notam­ment l’humoriste inter­ve­nant régu­liè­re­ment sur France Inter, Sophia Aram, ain­si que le dépu­té NUPES, ex LREM, Auré­lien Taché, qui a depuis sup­pri­mé son tweet (retrou­vé grâce à Fde­souche). Plus éton­nant, Patrick Cohen a éga­le­ment été féli­ci­té par l’un des spé­cia­listes de la Police Judi­ciaire sur BFMTV, Guillaume Farde.

Sources : Édi­to de Patrick Cohen dans C à vous, décryp­tage de Char­lotte d’Ornellas, décryp­tage de Gilles-William Goldnadel