Hidalgade

Hidalgade

20 janvier 2024 | Bobards d'Or 2024

Total 168 Votes

La maire de Paris n’est pas à l’aise avec les chiffres. Ainsi, en septembre dernier, elle déclarait sur LCI que « La ville de Paris est une ville bien gérée, c’est une ville où nous avons investi. Qu’est-ce que c’est que bien gérer aujourd’hui ? C’est de ne pas faire de l’endettement un sujet qui pèse sur les générations futures. Mais c’est relever les défis » Le journaliste de répondre : « Mais vous allez quand même avoir une dette qui va atteindre les 8 milliards en 2025, non ? — Non pas du tout. C’est une dette qui est très maîtrisée ».

« Non pas du tout », c’est le cas de le dire. Le niveau d’endettement de la ville attein­dra entre 10 et 12 mil­liards d’euros en 2026, à la fin du man­dat d’Anne Hidal­go. Pour rap­pel, en 2014, au moment de sa prise de poste, la dette était de 4 mil­liards d’euros (Capi­tal).

Bien gérer sa mai­rie, selon Anne Hidal­go, c’est éga­le­ment tra­hir ses pro­messes de cam­pagne. Elle qui en 2020 répé­tait : « Je le redis : mais il n’y aura aucune aug­men­ta­tion d’impôt » a déci­dé trois ans plus tard d’augmenter de 52% la taxe foncière.

Elle jus­ti­fie l’augmentation conjointe de la dette et des impôts par la néces­si­té de « gar­der les ser­vices publics et accé­lé­rer la trans­for­ma­tion éco­lo­gique ». L’écologie est en effet un sujet qui tient par­ti­cu­liè­re­ment à cœur à la maire de la capi­tale, dont la ving­taine de voyages en avion, aux frais des Pari­siens, a reje­té 51 tonnes de CO2 entre 2020 et 2023.