L’extrême-droite incendie la mairie de Bordeaux

L’extrême-droite incendie la mairie de Bordeaux

16 janvier 2024 | Bobards d'Or 2024

Total 108 Votes

En mars 2023, alors que le mouvement de protestations contre la réforme des retraites bat son plein, la mairie de Bordeaux est victime d’une tentative d’incendie spectaculaire. Alors que, naturellement, les regards se portent vers les militants et casseurs d’extrême-gauche participants à la manifestation, le média local antifasciste Rue89 pointe la soi-disant responsabilité d’individus d’extrême-droite.

L’information est rapi­de­ment reprise par d’autres médias, notam­ment Sud-Ouest, si bien que la culpa­bi­li­té de l’extrême-droite est déjà éta­blie pour le dépu­té insou­mis Alexis Cor­bière, lors de son pas­sage face à Apol­line de Mal­herbe sur BFMTV quelques jours plus tard.

Ce à quoi la séna­trice éco­lo­giste Monique de Mar­co ajoute :

« Il y a un regain d’agressivité et d’activité des grou­pus­cules d’extrême droite sur Bor­deaux qui pro­fitent de la situa­tion pour mener des actions sans rap­port avec la réforme des retraites ». (Public Sénat).

Mal­heu­reu­se­ment pour eux, les six indi­vi­dus fina­le­ment inter­pel­lés sont affi­liés à l’ultra-gauche… (RTL). L’une d’entre eux, Lau­rene B., âgée de 24 ans, dit être en cours de tran­si­tion sexuelle et demande à se faire appe­ler Ilyes.