Bobard Sauce Harissa

Bobard Sauce Harissa

Date du bobard : avril 2019
Les bobardeurs : Le Parisien, Le HuffPost, L’Obs et bien d’autres

Dimanche 31 mars, une femme trans­sexuelle se fai­sant appe­ler Julia est agres­sée par des Magh­ré­bins en plein cœur d’une mani­fes­ta­tion récla­mant un chan­ge­ment poli­tique dans ce pays. Très vite, les vidéos de l’agression cir­culent et l’émoi média­tique est impres­sion­nant. Reste que le pro­fil des agres­seurs semble échap­per à la saga­ci­té des médias !

De mystérieux agresseurs

Pour les jour­na­listes fran­çais, il semble très com­pli­qué de voir que cette agres­sion a été com­mise par des mani­fes­tants algériens.

Exemple avec deux médias qui ont réa­li­sé cha­cun un entre­tien avec Julia : Le Pari­sien et le HuffPost.

Pour les jour­na­listes du Huff­Post, les agres­seurs seraient « des hommes » ou « une foule de personnes ».

En fin d’article, on voit enfin appa­raître une men­tion de l’événement auquel par­ti­ci­pait cette « foule d’hommes » !

Chez Le Pari­sien, la pudeur est encore plus forte puisque aucune men­tion du motif de la mani­fes­ta­tion n’est faite !

Le Pari­sien parle de « trois hommes ».

Un tel silence est évi­dem­ment digne d’être récom­pen­sé aux Bobards d’Or !

Avec une men­tion spé­ciale pour Le Pari­sien qui réus­sit l’exploit d’avoir recours au célèbre « pas d’amalgame » !

Le son du silence

Alors, pour­quoi un tel mutisme média­tique devant l’évidence du pro­fil des agres­seurs ? Pour­quoi n’avoir rien dit dans un pre­mier temps de leur nature de mani­fes­tants algériens ?

Début de réponse avec ces pro­pos de Jean-Claude Das­sier à pro­pos du pro­fil des agres­seurs : « Qui sont-ils [les agres­seurs] ? Au début, on pou­vait hési­ter… Est-ce que c’est des petits Blancs d’extrême droite ? Des jeunes d’origine maghrébine ? »

Voir ses pro­pos dans le I‑Media n° 244

Cette hési­ta­tion à dire qu’il s’agissait de Magh­ré­bins, alors même que les images dis­po­nibles très vite ne lais­saient pla­ner aucun doute, est révé­la­trice du cli­mat média­tique. Si les agres­seurs sont des extra-Euro­péens, il est inter­dit de le dire, pour évi­ter de « stigmatiser ».

Un tel silence aurait-il été de mise si la mani­fes­ta­tion se tenant place de la Répu­blique avait été une Manif pour tous ? Ou bien un ras­sem­ble­ment scout ? Ou, pire, un mee­ting du Ras­sem­ble­ment natio­nal ? Poser la ques­tion, c’est déjà y répondre.

Total 0 Votes
0

Réservez votre billet

Bobards 2022