Bobard Soumission

Bobard Soumission

Date du bobard : septembre 2019
Le bobardeur : L’Obset France Bleu Isère

Le fémi­nisme halal de L’Obs. Le dimanche 1er sep­tembre, un groupe de « mili­tantes musul­manes » s’invitait dans une pis­cine du 11e arron­dis­se­ment pari­sien afin de récla­mer à grands cris la pos­si­bi­li­té de se bai­gner en bur­ki­ni. Le 2 sep­tembre 2019, L’Obs déci­dait de trai­ter la dépêche AFP concer­nant cet évé­ne­ment en ajou­tant un titre pour le moins étonnant…

Dans l’article, les jour­na­listes de L’Obs écrivent que les femmes musul­manes sont « sou­te­nues par d’autres mili­tantes fémi­nistes en maillots une ou deux pièces, mais aus­si des per­sonnes trans­genres et des hommes membres du col­lec­tif créé pour l’occasion. »

Pas un seul mot des jour­na­listes sur la vie des fémi­nistes, des homo­sexuels et des trans­genres dans les pays musulmans.

Pas cer­tain que l’irruption de mili­tants trans­genres dans une pis­cine saou­dienne soit trai­tée média­ti­que­ment et judi­ciai­re­ment de la même manière qu’en France.

Faire de cet évé­ne­ment mili­tant un « hap­pe­ning fémi­niste », voi­là un tour de force de L’Obs qui n’a pas man­qué de pro­vo­quer les raille­ries sur les réseaux sociaux !

La gêne de L’Obs

L’amusement géné­ra­li­sé a été tel que L’Obs a été obli­gé de modi­fier son titre en douce !

Désor­mais, le titre est le sui­vant : « Fer­me­ture d’une pis­cine à Paris après une mani­fes­ta­tion en faveur du bur­ki­ni ». Seul témoin de l’ancien titre gênant : l’URL de la page Web qui men­tionne bien l’ancienne ver­sion du titre.

L’Obs a donc été pris en fla­grant délit de com­plai­sance avec les mili­tants isla­mistes. Une com­plai­sance d’autant plus cou­pable que la tech­nique des mili­tants avait déjà été tes­tée et cri­ti­quée quelques mois aupa­ra­vant, à Grenoble.

Le contexte : le précédent de Grenoble

À Gre­noble, en juin 2019, les isla­mistes avaient déjà déci­dé de réa­li­ser une opé­ra­tion média­tique autour du bur­ki­ni, aidés de leurs amis d’extrême gauche.

Complaisance médiatique totale

Pre­miè­re­ment, il est à noter que les médias avaient com­plai­sam­ment par­ti­ci­pé à cette opération.

Les médias avaient donc par­ti­ci­pé au point presse préa­lable à l’action puis avaient même com­plai­sam­ment ten­du leur micro aux mili­tantes isla­mistes dans la pis­cine ! Auraient-ils ten­du leurs micros à Géné­ra­tion iden­ti­taire lors d’une action ?

Plus lar­ge­ment, les médias ont fait une large publi­ci­té à cette action mili­tante. Il y a des articles presque neutres comme cette dépêche de l’AFP reprise sobre­ment par Le Monde.

Même chose pour Le Point qui pré­fère même insis­ter sur l’acte délictuel.

D’autres médias semblent clai­re­ment très com­plai­sants dans leur trai­te­ment médiatique.

L’Express insiste sur l’acte de déso­béis­sance civile en titre.

Même si la com­pé­ti­tion est ser­rée, la palme revient à France Bleu Isère qui, dans un tweet, n’évoque même pas le terme « bur­ki­ni » ni la nature reli­gieuse des revendications !

Les vilains opposants d’extrême droite

Pour finir en beau­té, ceux qui s’insurgeaient contre cette opé­ra­tion de pro­pa­gande com­plai­sam­ment relayée, voire appuyée, par les médias étaient for­cé­ment de droite ou d’extrême droite !

Pour avoir sciem­ment igno­ré le contexte qui démontre que l’islamisme mili­tant uti­lise le fémi­nisme et les reven­di­ca­tions LGBT pour ten­ter de s’imposer jusque dans les piscines…

Pour avoir refu­sé d’évoquer le double dis­cours incroyable des isla­mistes qui com­battent les fémi­nistes, les homo­sexuels et les trans­genres dans les pays où ils sont majoritaires…

Pour avoir osé un titre si faux et ridi­cule qu’il a dû être changé…

L’Obs méri­tait bien sa nomi­na­tion aux Bobards d’Or 2020 !